Traductrice et dramaturge, Marianne Ségol-Samoy est titulaire d’une double maîtrise de français langue étrangère et de lettres scandinaves. Après plusieurs années passées sur scène en tant que comédienne, elle se lance dans la traduction de littérature nordique (suédois, norvégien).

Passionnée par l’écriture dramatique contemporaine, elle se rend régulièrement en Scandinavie pour découvrir des créations, rencontrer des auteurs, des directeurs de théâtre et des agents. L’intérêt de ces va-et-vient entre plusieurs pays, entre plusieurs langues, est de permettre la rencontre de cultures et de traditions théâtrales aussi riches que complémentaires.

Elle travaille aussi régulièrement comme dramaturge pour différentes compagnies ou théâtres aussi bien en France qu’en Suède, notamment avec l’auteur et metteur en scène suédois Marcus Lindeen.

Elle a traduit à ce jour une trentaine de pièces et une trentaine de romans.

Parmi eux Rasmus Lindberg, avec trois textes publiés aux Editions Espaces 34 :
- Le mardi où Morty est mort (Dan då Dan dog) (co-traduction avec Karin Serres), 2009
- Plus vite que la lumière (Ljusets hastighet), 2012
- Habiter le temps (Barn och deras barn), 2020, créé par Michel Didym, CDN de Nancy en 2021.

Mais aussi des auteurs de théâtre comme Jon Fosse, Jonas Hassen Khemiri, Sara Stridsberg, Monica Isakstuen, Marcus Lindeen, Suzanne Osten, Erik Uddenberg, Ann-Sofie Bárány, Malin Axelsson... des auteurs réalisateurs comme Lars von Trier et des auteurs de romans comme Sami Said, Henning Mankell, Håkan Nesser, Jonas Hassen Khemiri, Per Olov Enquist, Katarina Mazetti, Astrid Lindgren, Stefan Casta, Mats Wahl, Per Nilsson...

Membre fondatrice de LABO/07 (réseau d’écritures théâtrales internationales d’aujourd’hui), elle a codirigé avec Karin Serres les Cahiers de la Maison Antoine-Vitez n° 10, Étonnantes écritures européennes pour la jeunesse (2013, Éditions Théâtrales).
Elle coordonne le comité nordique de la Maison Antoine-Vitez, centre international de la traduction théâtrale.

Haut