Emmanuel Gaillot

Emmanuel Gaillot a une double formation. D’une part, il est titulaire d’un M.A. in Drama, Washington University à St Louis (États-Unis) en 2002 et, d’autre part, il est ingénieur informaticien (diplôme de l’INSA de Lyon, 1997), spécialisé dans le développement de logiciels.

Cherchant à créer des passerelles entre ces deux communautés de praticiens, il instille des techniques de théâtre auprès des équipes de développement de logiciels et vice-versa. Spécialiste des équipes auto-organisées et des environnements de co-apprentissages, Emmanuel Gaillot ancre son travail dans la performance theory, l’invention de rituels et le post-modernisme.

Il est membre du comité de lecture anglais de la Maison Antoine Vitez depuis 2004.

Traductions de pièces
• 2011 : Jennifer Haley, Quartier 3 : destruction totale
• 2008 : Matt Charman, Les Cinq Femmes de Maurice Pinder (co-traduction avec plusieurs membres du comité de lecture anglais de la Maison Antoine Vitez). Deux lectures publiques au Vingtième Théâtre.
• 2004 : Naomi Iizuka, Polaroid Stories. Mise en espace d’une lecture publique au Cyber Act Theatre. En 2005, mise en scène d’extraits joués dans le cadre des Corps de Textes au Théâtre des Deux Rives à Rouen.

Écriture collective
• 2002 : Company. Travail collaboratif basé sur le texte de Samuel Beckett, effectué et présenté dans le cadre d’un mémoire de Master à la Washington University in St Louis.

Essais
• 2009 : Incursions dans la pensée post-moderne / Pour programmeurs extrêmes / Qui se trouvent nuls d’écrire des bugs (http://sites.google.com/site/emmanu...)
• 2006 : Rétrospectives de projet : un retour d’expérience, publié dans le cadre de la conférence ICSSEA 2006 (Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris).

Haut