Séverine Magois

Après des études d’anglais et une formation de comédienne, elle s’est peu à peu orientée vers la traduction théâtrale. Elle travaille depuis 1992 au sein de la Maison Antoine Vitez, dont elle coordonne actuellement le comité anglais.

Depuis 1995, elle traduit et représente en France l’œuvre de Daniel Keene (éditions Théâtrales), auteur australien très présent sur les scènes françaises, ainsi que le théâtre pour enfants de l’Anglais Mike Kenny (Actes Sud/Heyoka).

Elle a traduit, pour la scène et/ou l’édition, des pièces de : Kay Adshead, Marie Clements, Sarah Kane, Pat McCabe, Terence Rattigan, Goran Stefanovski, Harold Pinter, Nilo Cruz, Martin Crimp, John Retallack, Mark Ravenhill, Lucy Caldwell, David Almond, Athol Fugard, Matt Hartley, Simon Stephens, Amir Nizar Zuabi, Penelope Skinner…

Elle a également co-traduit avec Jérôme Hankins une partie de la correspondance d’Edward Bond (L’Énergie du sens), et collaboré à la traduction de son livre théorique La Trame cachée.

Elle a par ailleurs traduit cinq scénarii, à la demande de Philippe Carcassonne/Ciné b. et de Love Streams/agnès b. productions.

En mai 2005, elle reçoit, avec Didier Bezace, le Molière de la meilleure adaptation d’une pièce étrangère pour La Version de Browning de T. Rattigan.

Depuis janvier 2010, elle est membre du Collectif Artistique de la Comédie de Valence, à l’invitation de Richard Brunel, son nouveau directeur. Aux Editions Espaces 34, elle publie la traduction de la pièce Le Goret de l’écrivain irlandais Patrick McCabe en octobre 2012.

Haut