Toshiki Okada

Né en 1973 à Yokohama, Toshiki Okada est écrivian (théâtre, roman, nouvelle) et metteur en scène.

En 1997 il fonde la compagnie de théâtre « chelfitsch », déformation du terme anglosaxon selfish.

Influencé par Brecht et par le « théâtre calme » de Oriza Hirata, il porte sur scène la réalité japonaise contemporaine (celle des 25-30 ans en proie à la précarité), et, depuis 2011, les conditions de vie dans le Japon post-accident nucléaire.

Son écriture conjugue langage argotique de la jeunesse et langage gestuel quasi chorégraphique fondé sur des mouvements répétitifs.

Il reçoit le prix de chorégraphie Toyota 2005 pour Climatisation, dans la catégorie « meilleur jeune chorégraphe » et, la même année, le prestigieux prix Kunio Kishida (équivalent des Molière en France) pour Cinq jours en mars (éd. Solitaires intempestifs, trad. Corinne Atlan), créé en 2014 par Jérôme Wacquiez, compagnie des Lucioles.

Toshiki Okada publie également des recueils de nouvelles sur des thèmes identiques à ceux de ses pièces, dont La fin du temps qui nous était imparti récompensé en 2007 par le prix Kenzaburo Ôe.

Ses pièces sont jouées pendant le festival d’automne à Paris : Cinq jours en mars et Free Time en 2008 ; Ground and Floor et Current Location en 2013 ; Time’s Journey Through a Room et Super Premium Soft Double Vanilla Rich en 2016.

Il a également présenté son travail au Nam June Pike Art Center (Séoul), Walker Art Center (Minneapolis), Museum of Contemporary Art (Chicago), Wiener Festwochen (Vienne), etc., et est internationalement reconnu comme l’un des talents les plus originaux de la nouvelle scène japonaise.

A l’occasion de la création du spectacle en janvier 2018 dans une mise en scène de Jérôme Wacquiez, les Éditions Espaces 34 publient Ailleurs et maintenant, commande d’écriture de la compagnie des Lucioles, traduit du japonais par Corinne Atlan.

Haut