Textes d’aujourd’hui pour le théâtre. Ces publications sont régulièrement soutenues par la Région Languedoc-Roussillon, et depuis 2003 par la SACD.

Extrait du texte

TROIS
Le passage

À l’origine

Le pont était plat
Une planche sur la terre

Qu’on empruntait
Pour se franchir soi-même

On y venait tous les jours
Ou bien tous les ans

Selon l’épaisseur du temps
C’était drôle et savant

Mais le monde n’a pas aimé
Et a creusé dessous

Afin que l’on apprenne
Cruellement

__

Dans la construction d’un pont
Deux choses

La clé de voûte
La clé de sol

La première (ingénieure)
Fixe l’harmonie
Et la parole
Du temps

La seconde
Te lève de la route (t’envoûte)
Pour te placer
Au centre de légèreté
De l’échelle de Comb
Contre le nombril
Du vent et de la vallée

Alors tu deviens
Quelques milligrammes
De substance pensée

L’animal vision
En position blanche

Un héron humain

__

Qui est venu en premier
Le pont ou le fleuve ?

La poule dira le pont
La poule mouillée le fleuve

Et l’œuf ira se faire cuire
Dans la brume

__

Pont ou pas

Ce qui te fera franchir le fleuve
Est le poème posé de l’autre côté

Fleuve ou pas

__

Si tu ne parviens pas à gagner l’autre bord du fleuve
Deux choses

Ou bien ce fleuve n’a qu’une rive
Celle où tu te tiens
Et c’est peut-être tes semelles qui créent le bord

Ou bien ce fleuve est un océan
Et son élégance te fige

__

Achète-toi une barque
Adosse-la contre le pont
Et traverse le fleuve à la nage

Ou bien mets-la sur ton dos
Fais-lui traverser le pont
Sans regarder l’eau qui hurle

Dans les deux cas
Tu obtiendras un meuble libre
Une chaise une table un buffet

Et c’est le fleuve
Qui viendra couler
Dans ton salon

__

Mobile
Le passant
Sur le pont
Immobile
Sur le fleuve
Mobile
Sur son lit
Immobile
Sur la Terre
Mobile

La traversée
Est un ensemble
De contradictions
Aisées

(…)

Haut