Après diverses traductions liées à des mises en scène, création d’une collection "Théâtre contemporain en traduction" avec la Maison Antoine Vitez-Centre international de la traduction théâtrale

Soeur de

ISBN : 2-84705-068-4
EAN : 9782847050684

13x21cm, 48 p., 9,80 €
1 femme

Ouvrage publié avec le soutien du Theater Instituut Nederland (TIN) et du Fond néerlandais pour le Spectacle vivant (NFPK)

2010

Collection Théâtre contemporain en traduction
Traduit du néerlandais par Alain van Crugten

Une femme est seule dans un endroit désertique. Autour d’elle, les aboiements d’une meute de chiens qu’on lâche à intervalles réguliers et des mouches qui la harcèlent. Dans quel lieu est-elle ? Une sorte de purgatoire ? d’enfer ? Depuis quand ? Une éternité ?

Petit à petit la femme qui parle reconstitue son histoire. C’est la vie de la soeur non héroïque d’une héroïne dont elle refuse de prononcer le nom. Elle est la plus petite, la plus jeune, la plus faible, celle restée spectatrice des tragédies atroces qui déchirent sa famille et sa cité. Personne ne la voit et, comme pétrifiée, elle n’agit pas. De quelle forme de lâcheté est-il question ? Comment peut-elle trouver une place dans l’histoire qui fut celle d’Antigone et d’Ismène ?

Extraits de presse

« Un solo contant le monologue intérieur que se raconte Ismène, après la mort violente de chacun des membres de sa famille.

Seule survivante, elle s’interroge sur les notions de courage, de destin, d’absolu et de responsabilité. Des questions qui touchent à l’universel et renvoient la question au public : et vous, qu’auriez-vous fait ? Auriez-vous défié l’autorité de Créon pour enterrer votre frère au péril de votre vie ?

Dans le rôle d’Ismène, Patricia Pekmézian réussit la prouesse de tenir en haleine le public durant une heure. Elle le transporte dans un royaume sans date ni géographie. (…)

[Isabelle Dupont, Nord éclair, 14 décembre 2012]


« A la fois mythologique et universel, le texte de Lot Vekemans transmet la force du destin d’Ismène tout en le rendant très contemporain. (…)

Arnaud Anckaert et son équipe s’en emparent avec brio pour en donner une vision elle aussi moderne et très pertinente, loin des paillettes. »

[Sortir, 12-19 décembre 2012]


« Sœur de fait référence à Ismène, la sœur d’Antigone, qui incarne la figure de l’anti-héroïne. Dans ce monologue, elle est hantée par ce qu’elle n’a pas fait, ses frères qu’elle n’a pas enterrés alors qu’Antigone l’a payée de sa vie.

« Le mythe grec est présent, mais en même temps le personnage a des références concrètes et contemporaines. Du coup, le spectateur est déstabilisé » explique le metteur en scène. »

[La Voix du nord, 7 décembre 2012]

Vie du texte

Lecture dirigée par Tanya Hermsen lors du Festival "Ecrire et mettre en scène aujourd’hui", Panta Théâtre, Caen, le 7 juin 2008.

Lecture par Gabrielle Calderoni, dirigée par François Leclère, Salon du théâtre, Paris, le 22 mai 2010.

Dans le cadre du festival l’Europe des Théâtres, lecture à l’Institut néerlandais par Marianne Auricoste, le 22 juin 2011.

Création dans une mise en scène d’Arnaud Anckaert, Théâtre du Prisme, avec Patricia Pekmezian, à La Ferme d’en Haut, Villeneuve d’Ascq (59), le 7 décembre 2012.

Tournée de création 2012-2013
— L’Antre 2, Lille, 13 et 14 décembre
— Centre Culturel Daniel Balavoine, Arques (62), 20 décembre
— L’Atelier Culture La Piscine, Dunkerque, 17 janvier
— Pipots, Boulogne sur mer, 25 janvier
— La Verrière, Lille, du 27 au 29 mars

Création dans une mise en scène d’Emilie Joumard avec Pauline Thireau, Théâtre des Clochards Célestes (Lyon), du 29 janvier au 13 février 2013.

Tournée de création 2014
— Théâtre de Gleizé (69), 7 février
— Espace Albert Camus (Bron, 69), 13 février

Haut