Après diverses traductions liées à des mises en scène, création d’une collection "Théâtre contemporain en traduction" avec la Maison Antoine Vitez-Centre international de la traduction théâtrale

Quartier 3 : destruction totale

ISBN : 978-2-84705-094-3
EAN : 9782847050943

13x21cm, 136 p., 15 €
2 hommes, 2 femmes
16 personnages

Ouvrage publié avec le soutien du Centre national du livre et de la Maison Antoine Vitez - Centre international de la traduction théâtrale

2012

Nous ne proposons pas d'achat en ligne. Mais certains ouvrages sont disponibles en ebook.

Collection Théâtre contemporain en traduction
Traduit de l’anglais (USA) par Emmanuel Gaillot.

Un groupe d’adolescents tentent d’atteindre le dernier niveau dénommé « La Maison Finale » d’un jeu vidéo se déroulant dans une réalité virtuelle, « Le Quartier ».

Ce dernier, situé dans une banlieue américaine, à l’identique de celle dans laquelle vivent réellement les joueurs, est habité de zombies que les joueurs doivent éviter ou tuer pour progresser de niveau en niveau. Mais, petit à petit, on découvre que les actions destructrices des joueurs, happés par les événements virtuels auxquels ils participent, troublent le calme apparent de la banlieue et que les relations entres les jeunes et les adultes, perdus dans un monde réel déconnecté des valeurs humaines, se détériorent.

Jennifer Haley rend poreuse la frontière entre la réalité et l’univers du jeu. Ainsi, si la pièce, à l’exception d’une seule scène, se déroule dans l’univers « réel » habité par les parents et les adolescents, il est constamment fait référence au jeu, par le biais des « soluces » ou « solutions du jeu ».

L’auteur propose une réflexion qui, au delà de la perception que l’on peut avoir des pratiques de jeux, pose la question des liens entre réel et virtuel, mais aussi entre représentation du virtuel et le virtuel du théâtre.

Quartier 3 : destruction totale est la première traduction en français (2011) et la première publication de Jennifer Haley.

Extraits de presse

« Jennifer Haley est une dramaturge américaine. Quartier 3, destruction totale est sa première pièce publiée en français.

Le lecteur est entièrement happé par ce texte qui se lit comme un roman policier ou un roman d’horreur. Seize personnages hantent ce Quartier 3, seize joueurs appartenant à des catégories “père”, “mère”, “fils” ou “fille”. (…) Nous sommes donc dans un jeu. Mais un jeu grandeur nature, à l’identique du quartier dans lequel les personnages vivent.

Jennifer Haley crée une mise sous tension extrêmement physique, elle rythme ses phrases, marque des silences très lourds et actifs et met en jeu cette rythmique dans la mise en page même de sa pièce.

Quartier 3 nous renvoie bien sûr à la violence de notre monde, avec tous ces faits divers où des jeunes passent à l’acte de tuer, comme s’ils se retrouvaient devant leur console. Le théâtre étant lui-même une mise en jeu, cela produit un effet de miroir démultiplié et salutaire. On sort de cette lecture absolument tendus et mal à l’aise.

À lire absolument. »

[Laurence Cazaux, Le Matricule des Anges, n° 136, septembre 2012]

Le texte à l’étranger

Neighborhood 3 : Requisition of Doom est publié par Samuel French et Playscripts, Inc.

La pièce a été montée dans le cadre du Humana Festival of New American Plays de l’Actors Theatre of Lousville en 2008, et du Summer Play Festival de New York.

La pièce continue à tourner depuis 2009 : Las Vegas NV ; Wellfleet MA ; Cambridge MA ; Baltimore MD ; Rochester NY ; Pittsburgh PA ; Los Angeles CA ; Durham NC ; Philadelphia PA ; Boston MA ; Hamilton, New Zealand ; St. Louis MO

Vie du texte

Lecture dirigée par Dag Jeanneret au Printemps des comédiens, Montpellier, le 18 juin 2012.


Pièce retenue par le Bureau des lecteurs de la Comédie-Française en mai 2012.

Dans le cadre d’un cycle de lectures d’auteurs contemporains, Quartier 3, destruction totale fait l’objet d’une lecture scénique avec des comédiens de la troupe de la Comédie-Française, Théâtre du Vieux-Colombier, juin 2012.


Sélectionnée par le Fracas des mots, laboratoire pour les écritures contemporaines du CDN-Le Fracas, Montluçon.
Mise en lecture par Cédric Jonchière, au Fracas, le 28 mai 2013.


Mise en lecture par Joris Mathieu, dans le cadre de Lectures sur un plateau, 3 jours dédiés aux écritures théâtrales pour l’enfance et la jeunesse, proposé par le CDN-Théâtre Nouvelle Génération, Lyon, le 9 avril 2015.


Dans le cadre du festival Terre de paroles, lecture dirigée par Ludovic Pacot-Grivel et les élèves du Conservatoire du Havre, Evreux, 16 avril 2016.

Haut