Cette collection, créée en mai 2009, accueille des écrivains déjà publiés dans d’autres collections et de nouveaux écrivains. Elle s’adresse aux enfants du primaire et du début du collège, les textes pour adolescents étant publiés dans les collections Théâtre contemporain et Théâtre en traduction. Elle est aussi tout public.

Poussière(s)

EAN : 9782847051407

12x17cm, 56 p., 7,95 €
)Pour 3 acteurs (2 hommes, 1 femme) et 6 personnages

Publié avec le soutien du Centre national du livre

2016

Nous ne proposons pas d'achat en ligne. Mais certains ouvrages sont disponibles en ebook.

Poussière est une jeune fille qui vit dans un moulin. Elle est entourée de son père qui la chérit sans bien la comprendre, et de Simon, jeune meunier.

Mais Poussière s’ennuie, elle veut voler de ses propres ailes, découvrir le monde. Avec l’aide de Simon, elle prépare son voyage. Et cela devient urgent car son père veut la marier à un drôle d’homme qui possède des champs de poiriers.

Poussière aura-t-elle le courage de partir, d’affronter l’inconnu, de quitter son père ? Et d’abandonner Simon, tendre complice amour naissant ? Où la mènera sa quête ?

Un texte drôle et plein d’humour, vif, imagé, poétique et empreint de fantaisie, une « jolie fable sur la liberté des enfants, partagés entre l’appel du destin et la volonté des parents » (A mots découverts).

Il s’agit de la première pièce publiée de Caroline Stella.

Distinction

Pièce finaliste du Grand Prix de littérature dramatique jeunesse 2017.

Extraits de presse

« (…) Voici la quête d’émancipation d’un être déterminé à ne pas s’en laisser conter !

C’est le temps de l’enfance qui se termine, celui des choix et des séparations, du temps de la découverte et de la construction de soi. Poussière n’est déjà plus une petite fille mais est encore loin d’être une grande personne. Les adultes que nous sommes sont-ils bien les enfants que nous étions ?

Tout comme Poussière prépare son départ, les trois acteurs, le musicien et l’éclairagiste fabriquent l’univers du spectacle, étape après étape, sous les yeux des spectateurs. Et plus le voyage de Poussière sera imminent, plus une forme d’illusion et de merveilleux surgiront.

[SceneWeb, le 9 octobre 2017]


« Tout en se laissant inspirer par les contes de Grimm, Caroline Stella se démarque par l’originalité de son style vivace, prompt à jouer avec la langue, et par la drôlerie des situations scéniques qui se succèdent rapidement les unes aux autres.

Une réécriture comme on les aime : stimulante et inventive. »

[Sibylle Lesourd, La Revue des livres pour enfants, n°297, novembre 2017]


Poussière s’ennuie ferme dans le moulin familial. Choyée, elle n’en désire pas moins découvrir l’ailleurs, gagner son indépendance et fuir le cocon avant d’être mariée. Qu’il est dur cependant de s’en extraire...

Le collectif La Palmera met en scène un personnage qui se confronte au choix, l’expression de ses atermoiements alternant avec celle d’une volonté farouche de prendre son destin en main. (…)

Inspirée par Grimm et Andersen, cette fable moderne sur l’émancipation et la liberté des enfants mélange aux codes du théâtre l’univers des contes, montre la trame de ce qui se joue sur scène, avec énergie et distance, comme on observe la gesticulation de pantins.

[Françoise Sabatier-Morel, Télérama, décembre 2017]


Pressé par le besoin d’argent, un meunier médite de marier sa fille, Poussière, à un riche propriétaire. Or Poussière ne veut pas se marier. Elle veut découvrir le vaste monde, jouir de son jeune âge, et elle n’est pas insensible aux marques d’amitié que lui prodigue Simon, le jeune employé du meunier.

Elle prend le parti de s’échapper. Toute seule, elle entreprend son grand voyage. Mais c’est pour revenir bientôt, rapportant un peu de la « poussière de là-bas ». (…)

Un style primesautier, une grande vivacité, un vrai sens de la langue donnent sa richesse à ce joli texte alliant délicatement le sourire et l’angoisse. L’hommage déclaré à l’œuvre d’Olivier Py n’est nullement présomptueux.

[Fanny Carel, Revue des livres pour enfants, n°299, mars 2018]

Vie du texte

Lecture lors des Lundis en coulisse de la compagnie Les encombrants, Dijon, le 7 mars 2016.


Lecture par le collectif La Palmera au Théâtre de l’Etoile du nord, Paris, le 13 avril et lors du Festival « Aux Alentours de l’Etoile du nord » le 22 avril 2016.


Lecture de Poussière(s) par l’auteure lors du festival E.S.P.A.C.E.S, créé par Nadège Coste, Théâtre de Saulcy, Metz, mai 2017.


Création par le collectif La Palmera, dans une mise en scène et une scénographie de Nelson-Rafaell Madel, avec Damien Dutrait, Paul Nguyen, Caroline Stella, au Centre culturel La Norville, le 27 octobre 2017.

Tournée de création 2017
— Théâtre La Passerelle, scène nationale de Gap, du 15 au 18 novembre
— Théâtre Monfort, Paris, du 30 novembre au 10 décembre
— Théâtre L’étoile du nord, Paris, du 19 au 22 décembre

Tournée 2018-2019
— Le Merlan, scène nationale de Marseille (13), du 27 au 28 novembre
— Centre socio-culturel Léo Lagrange, Roye (80), le 4 décembre
— Anthéa, Théâtre d’Antibes du 18 au 20 décembre 2018
— Théâtre Aimé Césaire de Fort-de-France, Martinique, les 12 et 13 avril 2019

Haut