Éditions Espaces 34

Lumières blanches intermittentes est un recueil de trois œuvres liées par le thème récurrent de la route, du voyage, du cheminement. Le titre fait référence aux voitures qui passent, aux (...) (Lire la suite)

Au cœur des montagnes du Japon et de leurs sources thermales, deux marionnettistes arrivés de Tokyo attendent le propriétaire de l’auberge pour présenter leur spectacle. Ils sont (...) (Lire la suite)

Comment dire la musique ? Comment dire d’où vient la musique et là où elle va ? Certains soirs la musique est sur scène. Cette musique ne vient pas de nulle part. Elle vient d’un (...) (Lire la suite)

Ils sont cinq qui endossent à tour de rôle le costume d’un individu à l’identité fluctuante. Ils l’accompagnent dans différents moments de sa vie. Cet individu est un de ceux (...) (Lire la suite)

La mer est devenue un cimetière, les bateaux de ceux qui fuient sombrent, encore, toujours. On n’en parle quasiment plus. Pourtant cela continue, chaque jour. Par la voix d’une femme (...) (Lire la suite)

La plupart du temps la mort est une pensée, un état irréel, consacrée aux autres, rien qui mérite de s’alarmer tous les matins. Et puis il arrive que l’on meurt dans votre périmètre (...) (Lire la suite)

Un homme décide de fonder une nation dans son propre appartement. Sa mère, qui adhère à son délire, y trouve refuge, suivie par trois étrangers tandis que, de l’autre côté du mur, une (...) (Lire la suite)

Un village en bord de mer, dans un centre d’accueil pour mineurs non accompagnés. Harouna, 16 ans, n’est pas parti au ski. Il a préféré attendre au centre le retour de son ami (...) (Lire la suite)

Deux monologues, deux voix, liées l’une à l’autre. Tandis qu’il se meurt à l’hôpital, un homme livre par fragments des souvenirs, des visions, des détails de sa vie (...) (Lire la suite)

Le ressac de la mer étreint le mouvement de Debout, la joie. Son flux caresse, lamine, charrie, creuse et polit, emportant le lecteur dans une valse des pronoms, des voix et des identités. Au (...) (Lire la suite)

Mu par la nécessité d’affirmer la place de l’écrivain dans le champ du théâtre, et encore plus en cette période bouleversée, Stanislas Nordey, directeur du Théâtre national de (...) (Lire la suite)

Mu par la nécessité d’affirmer la place de l’écrivain dans le champ du théâtre, et encore plus en cette période bouleversée, Stanislas Nordey, directeur du Théâtre national de (...) (Lire la suite)

On trouvera ici une vingtaine de pièces pour marionnettes (1705-1744) qui permettent de tordre le cou à un préjugé tenace : jouées pour la plupart dans les Foires Saint-Germain et Saint-Laurent, (...) (Lire la suite)